Dialogue entre science et foi

Étape 1 : le doigt magique          

Magicien, baguette magique. 2min

Mise en place et ambiance
Expérience “le doigt magique”       
« J’ai trouvé le doigt créateur de Dieu, vous me devez donc le respect           
Je mets au défi quiconque de me désavouer.
»

Scientifique, gant en caoutchouc. De 5 à 20min

Donner la parole aux animés pour qu’ils tentent de dénoncer la supercherie.
Utiliser un gant comme « bâton de la parole », pour distribuer la parole.
Proposer au premier qui y arrive de devenir magicien lui aussi.
Souligner que la démarche scientifique permet de dénoncer les faussaires.

Personnage mystère, plume. 1min

Reprendre la même expérience, mais dans la peau d’un autre personnage en donnant une autre explication.

« Observez toute la saleté qui règne sur dans ce petit monde. Moi-même, je ne suis pas plus propre et avec toute la bonne volonté du monde je peux essayer de repousser toute cette crasse, je n’y arrive pas. Par contre, si je prends le temps de nettoyer mon doigt et surtout mon cœur alors quand je replonge dans le monde, j’arrive sans effort à repousser toutes les petites particules. »          

Partage. De 5 à 20min

Qui pourrait être ce personnage? L’explication n’est absolument pas scientifique, mais est-elle fausse pour autant? La science permet de démasquer les tromperies. Mais est-ce qu’expliquer la réalité de façon descriptive donne un surplus de vie?           

Étape 2 : traversée de la mer rouge.          

Placer la plume, le gant et la baguette en triangle autour de la nouvelle expérience comme trois pôles : l’explication magique, l’explication scientifique et l’explication théologique/poétique.

Scientifique. 2 min

Se remettre dans la peau du scientifique et imaginer qu’il veuille expliquer la traversée de la mer rouge. Comment va-t-il s’y prendre?
Réaliser l’expérience traversée de la mer rouge : bougie/verre/assiette/eau.           
« Il y a quelque chose qui ne va pas dans ma tentative d’explication.
Qu’est ce que cela pourrait être ?
»          

Partage. De 5 à 20min

La foi et la science observent quelque chose de la réalité à leur manière.

Étape 3 : La réalité. 5min

Faisons un exercice d’observation de la réalité. Je vous propose d’essayer de la regarder tour à tour avec des yeux scientifiques et des yeux de foi.

Infiniment grand et infiniment petit. Si la volonté de la science était de répondre à toutes nos questions, elle ne fait en fait qu’agrandir le champ de nos interrogations. D’un autre côté, nous n’avons pas vu Dieu en explorant l’infiniment petit et l’infiniment grand? Mais ces contradictions ne me permettent pas de reformuler de manière plus juste la place de Dieu à scientifique que je suis et la place de l’homme au croyant que je suis. Ces visions se stimulent. Pour terminer cette animation, je vous propose donc de nous dire les uns aux autres quand il nous semble que la foi nous pousse à plus de travail scientifique — comme pour démasquer notre faux magicien — et quand la science nous permet d’entrevoir Dieu comme dans l’infiniment grand et petit.

Fin. 1min

« Un peu de science éloigne de Dieu, beaucoup y ramène ». Louis Pasteur

« La science n’est pas seulement compatible avec la spiritualité; c’est une source profonde de la spiritualité. Lorsque nous reconnaissons notre place dans une intensité d’années-lumière et dans le passage des siècles, quand nous saisissons le complexe, la beauté et la subtilité de la vie, le sentiment d’exaltation et d’humilité combinés, c’est sûrement spirituel. »  Carl Sagan (1934 – 1996)

Variante pour les plus âgés

Faire un débat par groupe l’on défend  la position d’un des personnages (magicien, scientifique, poète).
> pour aider à la parole : ne pas demander aux jeunes d’apporter ses propres questions, mais les questions que l’on entend )